Opinion

Mon 5 Cents – Week of November 9, 2022

Grandi a Grand Isle 

Avec l’arrivé de l’automne et l’hiver qui cogne a la porte, mes pensés tourne vers le printemps. 

Y a une raison pourquois les outardes, les rouge gorges, pi les irondelles revienent che’eux par icitte au  printemps.

Pi y a une raison pourquois les saumons remontre les riviéres, contre le courant, pour revenir che’ eux.

Y sont comme certain entre nous autres. Y a rien comme che’ nous. Y a rien comme ou on a v’nue au monde pi ou on a grandi. On dirais quissement qu c’est étampé su’ notre âme, comme une return address.

J’espère que vous avez l’amour de che’ vous étampé su’ votre âme.

Moi shu fier d’avoir v’nue au monde et d’avoir grandi a Grand Isle, entre Madawaska pi Van Buren. Voici ma lettre d’amour pour mon che’ nous :

 J’ai pêché au bôrd su’ Prim

En arriére d’su’ Leaudivine.

J’ai marché su’ l’île de Lille

Ecouté d’la musique avec ti-Gille,

Joué d’la guitar avec Jim pi Jim.

Allé a Van Buren voir les filles,

Manger des bines l’samedi soir

Des hot dogs rouge routis b’en noir.

 Assis su’l’bôrd d’la riviére Saint-Jean

Pêcher pour d’la truite, poigner des P’tit Blancs,

Manger des ployes pi des cortons,

Jouer au file avec un vieux bouton. 

Ont allais patiner su’ Guy Beaupré

Pi ont allais au movies l’dimanche après midi.

Jouer d’la basketball au côté d’su’ Neil,

Rider jusqu’a Lille avec nos vieux bicycles

 Jouer d’la pool s’ Octave Caron,

Jouer au cartes assis su’ l’perron.

Aller s’beigner a l’éclûge a Pierre Cyr.

Manger des crêpes avec d’la tire.

Rider en skateboard dans route a ‘Lexis.

Voir mon oncle Denis bouére son Pepsi.

Manger des groisselles pi d’la rhubarbe sûr,

Des p’tites pommettes pi des confitures

 Soigner ‘es poules su’ pepére Ouellette,

Couper du bois su’ un vieux joualette.

R’garder l’ tv su’ Guy Beaupré

Pendant qu’ mon pére prenais une p’tite biére.

Rider en chars dans l’chemin des concessions,

Ecouter ma mére jouer son accordéon.

Sonner ‘a cloche d’école avec un gros clou.

Ramasser des noissettes pi des fraises itou

 J’ai grandi a Grand Isle au nord du Maine

J’ai grandi a Grand Isle au nord du Maine

(Pi shu pas mal fier de tça.)

Get the Rest of the Story

Thank you for reading your 4 free articles this month. To continue reading, and support local, rural journalism, please subscribe.